Archives de Catégorie: aile & elle

Bourrasque

Dans un boucan d’enfer je vois ma ville pencher vitesse grands vents ce sont mes yeux brouillés ou la fenêtre ou bien le temps avec ses éclaircis humides ses clous drus ses salves de mouchoirs gelés ou je ne sais trop les girouettes étourdies indiquent des nords qui ne tiennent pas la route l’écran se referme sur des ombres en accéléré le sol claque la porte à la gravitation les passants virevoltent entre les plus hautes tours comme des serpentins de prières pêle-mêle soigneurs et amputés façonnent des moules dans la glaise tandis que les pies voleuses pavent un ciel réservé aux pilleurs de graines

la force décuplée des calculs a bousculé les traditions

des peuplades s’effondrent

les oiseaux partent au vent

 

Aile


Le réel de toi

En vrai

je ne t’ai jamais vue

En vrai

|

j’ai rencontré beaucoup de ce que tu es

en tes pensées

j’ai même senti

 certaines de tes émulsions

et j’ai connu des tournants de tes heures

oubliés dans le siècle d’après

et probablement remontés dans l’absence

|

Au réel

je pense avoir sondé de tes brins d’être sur le sentier

et c’était des vrais

|

Je n’ai qu’une seuuuuuuule vie…

|

Celles d’avant et celles d’après faussent la donne

fauchent les pommes et quand tu disparais

dans ton ciel de terre

je suis quand même là

de ce coté

|

Aile ~*